Services Services Fournis

Services fournis par le SME et les respectives taxes

  • PDF

Le Service de Migration et des Etrangers met à la disposition des citoyens et des entreprises, nationaux et étrangers, un ensemble élargis de services.

Dans les options ci-dessous, vous pourrez connaître les services fournis par le SME, ainsi que les taxes applicables aux respectifs documents, selon les termes de la loi. Remarquez que les prix sont relatifs à l'acquisition de ces services en territoire angolais, et qu'ils sont présentés en dollars $USD. La valeur en Kwanzas (AKZ) sera équivalente au taux de change en vigueur au moment de la demande.

Prendre rendez-vous en ligne

Il y a une forme plus simple et plus rapide d'assurer votre rendez-vous avec le Service de Migration et des Étrangers. Grâce à notre application en ligne, vous pouvez vous inscrire sur le site et bénéficier de divers services, sans quitter la maison, vous pouvez préparer et marquer votre rendez-vous personnel aux guichets du SME et gagner du temps dans le traitement de vos procédures.

Il ya deux façons distinctes qui, à leur manière, seront plus rapides et commodes.

1. Assistance pour remplir des formulaires: c'est le moyen le plus rapide pour assurer un service rapide et efficace à l'arrivée au Service de Migration et des Étrangers. Si vous souhaitez obtenir des visas, ou autre type de service qui inclut le remplissage de formulaires, choisissez "Commencer une nouvelle planification."

 

Ensuite, choisissez une des options qui implique l'utilisation de formulaires, avec la demande de visa : 

imagem2a fr

imagem3 fr

 

Grâce à cette fonctionnalité, vous pouvez remplir des formulaires électroniques nécessaires à votre processus avec vos données personnelles, de les imprimer si vous le souhaitez.

Ensuite, en cochant le service, le choix de le poste d'accueil et du moment plus opportun, sous réserve de disponibilité :

imagem4 fr

 

De cette façon, vous pouvez aller à la station-service choisi, ne prenant que la documentation initiale et le formulaire déjà rempli. C'est facile, rapide et efficace.

2. Planification Online: cette option, la plus simple à utiliser, requiert uniquement que vous sélectionniez l'option «Commencer une nouvelle planification», suivi de l'option «Autres sujets» :

imagem1 fr

 imagem2 fr

Ici vous pourrez choisir le poste d'accueil où vous voudrez prendre rendez-vous, et selon la disponibilité, décider de l'heure à laquelle vous serrez accueillis. Ensuite, il vous suffis de prendre avec vous toute la documentation nécessaire.

imagem4 fr

 

Si vous voulez profiter d'un service pour lequel les formulaires sont nécessaires, mais vous préfèrez les obtenir en papier, vous pouvez accéder à «Formulaires» et télécharger la documentation souhaitée. Ensuite, il vous suffit de les imprimer, les remplir et de le délivrer le jour choisi. C'est facile, rapide et efficace.

Remarquez que prendre rendez-vous pour un entretien est un service différent de demande d'audience avec les responsables et dirigeants du Service de Migration et des Étrangers. Si c'es le service que vous désirez, suivez ce lien.

 

Visa de Transit

 

Celui-ci est accordé par les Missions Diplomatiques et Consulaires au citoyen étranger qui, pour atteindre son pays de destination, doit faire escale sur le territoire national. Le visa de transit doit être utilisé dans un délai de soixante (60) jours, après la date de sa concession, il permet la permanence jusqu'à cinq jours, il est valide pour une ou deux entrées et il n'est pas extensible. Il peut être exceptionnellement accordé au poste de frontière au citoyen étranger qui, pendant un voyage continu, l'interrompe pour les escales obligatoires de moyen de transport utilisé.

Il a un coût de $30,00 USD, ou $39,00 USD en cas de demande urgente. Sa prorogation coûte $50,00 USD ou $65,00 USD, si la demande est effectuée avec urgence.

Pour l'obtention du visa de transit, le citoyen doit présenter les documents suivants :
a) Le formulaire en double dûment remplis ;
b) Deux photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
c) Passeport ou tout autre document de voyage valide et reconnu par les autorités angolaises ;
d) Attestation d'être le titulaire du visa d'entrée pour le pays de destination ou être exempt de celui-ci ;
e) Etre en possession du billet d'avion pour le pays de destination ;
f) Certificat international de vaccins.

Le requérant du visa de transit doit faire preuve qu'il dispose de moyens suffisants pour une période de séjour dans le territoire national, selon les termes de l'article 19 de la Loi n.º 2/07, du 31 août.

Une fois la demande de visa de transit par la Mission Diplomatique et Consulaire instruite, celle-ci peut être immédiatement accordée, étant donné que la responsabilité de communiquer le fait au Service de Migration et des Etrangers à propos de la décision finale de la demande, dans un délai maximal de 24 heures, selon les termes de l'article 59 de la Loi n.º 2/07, du 31 août, retombe sur la Mission Diplomatique et Consulaire. 2. Le délai pour la concession du visa de transit est de deux jours ouvrables, à compter de la date de réception de la demande.

 Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici. Pour consulter la légilsation, veuillez cliquer ici.

 

Visa de Tourisme

 

Sa concession se destine au citoyen étranger qui ait l'intention d'entrer dans la République d'Angola, ayant comme but un caractère récréatif, sportif ou culturel. Il doit être utilisé dans un délai de soixante (60) jours, subséquents à la date de sa concession, il est valide pour une ou multiples entrées et permet la permanence dans le pays pour une durée jusqu'à trente (30) jours étant extensible une seule fois, pour une durée égale.

Le Gouvernement d'Angola peut établir et mettre à jour, unilatéralement ou par accord, une liste de pays dont les citoyens sont exempts de visa d'entrée pour des séjours inférieurs à quatre-vingt-dix (90) jours.

Le visa de tourisme ne permet pas à son titulaire la fixation de la résidence sur le territoire national, ni l'exercice de toute activité rémunérée.

L'obtention du visa de tourisme a un coût de $USD, ou $USD en cas de demande urgente.

Pour la concession du visa de tourisme, le citoyen doit présenter les documents suivants :
a) Le formulaire dûment remplis ;
b) Deux photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
c) Passeport reconnu en République d'Angola ;
d) Certificat international de vaccins ;
e) Photocopie du billet d'avion pour la République d'Angola avec retour ;
f) Document attestant l’existence de moyens de subsistance, selon les termes de l'article 19 de la Loi n.º 2/07, du 31 août.

Après la remise de la demande du visa de tourisme, c'est au Service de Migration et des Etrangers de l'analyser et de communiquer à la mission diplomatique et consulaire la décision finale. Le délai pour la concession du visa de tourisme est de cinq jours ouvrables, à compter de la date de réception de la demande. La Mission Diplomatique et Consulaire peut émettre le visa de tourisme, passés sept jours ouvrables, au cas où aucune réponse n'ait été donnée de la part du Service de Migration, étant ainsi censé de le communiquer dans un délai de 24 heures.

Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici. Pour consulter la légilsation, veuillez cliquer ici.

 

Visa de Courte Durée

 

Le visa de courte durée est accordé au citoyen étranger qui, pour des raisons d'urgence, a besoins d'entrer dans le territoire national. Celui-ci doit être utilisé dans un délai de 72 heures, il permet au citoyen étranger la permanence sur le territoire national jusqu'à sept (7) jours et il est extensible pour une durée de temps égale.

La concession du visa de courte durée n'a pas besoin d'une autorisation antérieur du Service de Migration et des Etrangers, étant suffisante la communication de sa concession. Le visa de courte durée ne permet pas à son titulaire la fixation de la résidence en territoire national, ni l'exercice de toute activité rémunérée.

L'obtention du visa a un coût qui varie selon l'enité auprès de laquelle il est demandé.

Sa prorogation a le coût de $60,00 USD.

Pour l'obtention du visa de courte durée, le citoyen doit présenter les documents suivants :
a) Le formulaire dûment remplis ;
b) Deux photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
c) Passeport valide en République d'Angola ;
d) Photocopie du billet d'avion pour la République d'Angola avec retour ;
e) Document attestant les moyens de subsistance, selon les termes de l'article 13 de la Loi n.º 2/07, du 31 août.
f) Document attestant les objectifs d'entrée dans le territoire national, selon les termes de l'article 62 de la Loi n.º 2/07, du 31 août.

Dans la demande, le concerné doit joindre les documents qui justifient les raisons d'urgence qui le poussent à solliciter l'entrée en territoire national.

Une fois la demande de visa de courte durée instruite, la Mission Diplomatique et Consulaire accorde le visa et procède à la restitution du document du voyage, devant le communiquer au Service de Migration et des Etrangers, dans un délai maximal de 24 heures après l'acte, selon les termes de l'article 59 de la Loi n.º 2/07, du 31 août.

Sont compétents pour réceptionner, statuer et attribuer l'extension du visa de courte durée, le Directeur de Service de Migration et des Etrangers, pouvant déléguer aux directeurs provinciaux.  2. Les directeurs provinciaux doivent uniquement proroger le visa de courte durée des citoyens demeurant dans sa zone de juridiction.

Pour obtenir une prorogation du visa de courte durée les documents suivants seront cumulativement exigés :
a) Original et photocopie du passeport, y compris la page qui contient le visa de courte durée ;
b) Formulaire, fiche et couverture dûment remplis ;
c) Une photographie type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisée ;
d) Document attestant le payement de l'acte migratoire.

Le délai pour la prorogation du visa de courte durée est d'un jour ouvrable, à compter de la date de réception de la demande.

Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici. Pour consulter la légilsation, veuillez cliquer ici.

 

Visa Ordinaire

 

Le visa ordinaire se destine à permettre l'entrée en territoire national pour des raisons familiales et prospection des affaires. Il doit être utilisé dans un délai de soixante (60) jours, après la date de sa concession et il permet à son titulaire la permanence jusqu'à trente jours et il peut être prorogé deux (2) fois, pour une période de temps égale.

Le visa ordinaire ne permet pas à son titulaire la fixation de la résidence sur le territoire national, ni l'exercice de toute activité rémunérée.

L'obtention du visa a le coût  qui varie selon l'entité auprès de laquelle le visa est demandé.

Sa prorogation a le coût de $60,00 USD.

Pour la concession du visa ordinaire la présentation des documents suivants est nécessaire :
a) Lettre d'appel de l'entité publique ou privée, résident dans la République d'Angola ;
b) Formulaires dûment remplis ;
c) Déclaration signée par le parti prenant, en justifiant les motifs de son voyage et en spécifiant le délai de permanence sur le territoire national ;
d) Deux photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
e) Passeport valide en République d'Angola ;
f) Photocopie du billet d'avion pour la République d'Angola avec retour ;
g) Document attestant les moyens de subsistance, selon les termes de l'article 13 de la Loi n.º 2/07, du 31 août.

Etant la demande de visa ordinaire instruite, la Mission Diplomatique et Consulaire sollicite immédiatement l'autorisation antérieur au Service de Migration et des Etrangers, pour la décision. Le délai pour la concession du visa ordinaire est de cinq jours ouvrables, à compter de la date de réception de la demande.

Sont compétents pour réceptionner, statuer et attribuer la prorogation du visa ordinaire, la Direction de Service de Migration et des Etrangers et les respectifs organes provinciaux, par délégation de pouvoirs. Les organes provinciaux doivent uniquement proroger le visa ordinaire des citoyens demeurant dans sa zone de juridiction.

Pour obtenir une prorogation du visa ordinaire les documents suivants seront cumulativement exigés :
a) Lettre ou requête, dûment justifiée, dirigée au Service de Migration et des Etrangers, sollicitant la prorogation du visa ordinaire, y compris la photocopie du document d'identification dans le cas d'une personne singulière ;
b) Original et photocopie du passeport, y compris la page qui contient le visa ordinaire ;
c) Formulaire, fiche et couverture dûment remplis ;
d) Deux photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
e) Document attestant le payement de l'acte migratoire.

Le délai pour la prorogation du visa ordinaire est de deux jours ouvrables, à compter de la date d'entrée du processus de la demande de prorogation.

Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici. Pour consulter la légilsation, veuillez cliquer ici.

 

Visa d'Etude

 

Ce visa est accordé au citoyen étranger pour permettre l'entrée de son titulaire sur le territoire national, ayant pour but celui de fréquenter un programme d'études dans des écoles publiques ou privées, tout comme dans des centres de formation professionnel pour obtenir un degré académique ou professionnel ou pour réaliser un stage dans une entreprise et dans des services publics ou privés.

Le visa d'étude doit être utilisé dans le délai de soixante (60) jours subséquents à la date de sa concession et il permet à son titulaire une permanence d'un an, extensible pour une période égale, jusqu'à la fin des études et il sert pour de multiples entrées.

Le visa ne permet pas à son titulaire la fixation de résidence sur le territoire national, ni l'exercice d'une activité rémunérée, exceptée pour un stage ayant un rapport avec sa formation.

La prorogation du visa d'étude a le coût de $60,00 USD, ou $78,00 USD, en cas de demande d'urgence.

Pour la concession du visa d'étude, le concerné doit présenter les documents suivants :
a) Formulaire, fiche et couverture, dûment remplis, avec une écriture de presse ou dactylographié  avec de l'encre noire et dûment signés par le requérant ;
b) Certificat du registre criminel, émis par les autorités du pays d'origine ou de la résidence habituelle, traduit et dûment reconnu ;
c) Certificat médical du pays d'origine, traduit en portugais et dûment reconnu ;
d) Document attestant l'existence de moyens de subsistance ;
e) Trois photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
f) Photocopie du passeport, des pages principales et de celles qui contiennent des informations sur le mouvement migratoire ;
g) Déclaration dans laquelle il se compromet à respecter les lois angolaises ;
h) Document attestant l’immatriculation dans l'établissement d'enseignement dûment reconnu ou la garantie de fréquence dans l'établissement référé avec l'indication des conditions d'étude et de la durée de l'enseignement, si c'est le cas ;
i) Document attestant émis par l'institution compétente, pour la distribution du degré académique ou professionnel ou encore la reconnaissance de l'intérêt scientifique du travail d'investigation, si c'est le cas ;
j) Programme de stage ou contrat de formation, si c'est le cas ;
k) Document attestant le payement des taxes se rapportant à l'acte migratoire sollicité.

Une fois la demande de visa remise, c'est au Service de Migration et des Etrangers d'analyser le processus ayant pour base l'attestation de l'immatriculation dans l'établissement d'enseignement pour l'attribution du degré académique, des travaux d'investigation ou la réalisation de stages, émis par l'institution compétente. Le délai pour la concession du visa d'étude est de 30 jours ouvrables, à compter de la date de réception de la demande.

Le visa d'étude accordé au citoyen étranger doit être annulé si :
a) Il est condamné pour un crime qui corresponde à une peine mineure ;
b) Il ait été objet de décision d'expulsion du territoire national ;
c) Il ait pratiqué des actes qui, étant connus des autorités angolaises, auraient prévenu et empêché sa concession ;
d) Dans le cas où on constaterait que le bénéficiaire n'a pas  progressé dans ses études, à la lumière des règlements de l'établissement respectif.

Pour des effets de prorogation, sont compétents pour réceptionner, statuer et attribuer la prorogation du visa d'étude, la Direction de Service de Migration et des Etrangers et les respectifs organes provinciaux, par délégation de pouvoirs. Les organes provinciaux doivent uniquement réceptionner la demande de prorogation du visa d'étude, des citoyens étrangers établis dans sa respective zone de juridiction.

Pour la prorogation du visa d'étude sont exigés, cumulativement, les documents suivants :
a) Original et photocopie du passeport, y compris les pages qui contiennent le visa d'étude ;
b) Formulaire, fiche et couverture dûment remplis ;
c) Deux photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
d) Document d'identité d'éducation qui justifie la continuité des études et la valorisation du bénéficiaire ;
e) Carte d'identité ou personne qui se responsabilise pour le séjour du citoyen dans le pays ;
f) Document attestant le payement de l'acte migratoire.

Le délai pour la prorogation du visa d'étude est de trois jours ouvrables, à compter de la date d'entrée de la demande de prorogation.

Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici. Pour consulter la légilsation, veuillez cliquer ici.

 

Visa de Traitement Médical

 

Le visa de traitement médical est accordé au citoyen étranger par les Missions Diplomatiques et Consulaires, il se destine à permettre l'entrée du titulaire en territoire national, afin d'effectuer le traitement dans une unité hospitalière publique ou privée.

Le visa de traitement médical doit être utilisé dans un délai de soixante (60) jours, subséquents à la date de sa concession et permet à son titulaire plusieurs entrées et une permanence de cent quatre-vingt (180) jours.

Dans un cas dûment justifié, le visa de traitement médical peut être prorogé jusqu'à la conclusion du traitement. Le visa de traitement médical ne permet pas à son titulaire l'exercice de tout emploi, ni la fixation de résidence sur le territoire national.

La demande du visa de traitement médical coûte $60,00 USD, ou $78,00 USD, en cas de demande d'urgence. Sa prorogation a coûte $60,00 USD, ou $78,00 USD, en cas de demande d'urgence.

Pour la concession du visa pour un traitement médical, le citoyen étranger doit présenter les documents suivants :
a) Formulaire, fiche et couverture, dûment remplis, avec une écriture de presse ou dactylographié  avec  de l'encre noire et dûment signés par le requérant ;
b) Document attestant l'existence de moyens de subsistance ;
c) Trois photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
d) Photocopie du passeport, des pages principales et de celles qui contiennent des informations sur le mouvement migratoire ;
e) Déclaration dans laquelle il se compromet à respecter les lois angolaises ;
f) Rapport médical du pays d'origine ;
g) Document  de bonne foi de l'entité qui veille sur l'institution de santé qui va assister ou interner le requérant dans le pays ;
h) Document attestant le payement de l'acte migratoire sollicité. En cas d'urgence justifiée, un visa de courte durée peut être accordé.

Quant à la concession du visa pour un traitement médical, après avoir été remise la demande de visa, c'est au Service de Migration et des Etrangers d'analyser le processus du point de vu migratoire avec une justification dans le rapport médical du pays d'origine. Le délai pour la concession du visa de traitement médical est de 15 jours ouvrables, à compter de la date de réception de la demande.

En ce qui concerne la prorogation de ce visa, sont compétents pour réceptionner, statuer et attribuer la prorogation du visa d'étude, la Direction de Service de Migration et des Etrangers et les respectifs organes provinciaux, par délégation de pouvoirs.

Les organes provinciaux doivent uniquement réceptionner la demande de prorogation du visa de traitement médical, des citoyens étrangers établis dans sa respective zone de juridiction.

Pour obtenir une prorogation du visa de traitement médical, les documents suivants seront cumulativement exigés :
a) Original et photocopie du passeport, y compris la page qui contient le visa de traitement médical ;
b) Formulaire, fiche et couverture dûment remplis ;
c) Deux photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
d) Document émis par l'entité hospitalière qui confirme la continuité du traitement médical ;
e) Document attestant le payement de l'acte migratoire.

Le délai pour la prorogation du visa de traitement médical est de deux jours ouvrables, à compter de la date d'entrée du processus de la demande de prorogation.

Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici. Pour consulter la légilsation, veuillez cliquer ici.

 

Visa Privilégié

 

Le visa privilégié est accordé au citoyen étranger investisseur, représentant ou procureur de l'entreprise qui investie, par les Missions Diplomatiques et Consulaires angolaises et se destine à permettre l'entrée de son titulaire en territoire national, visant l'implémentation et l'exécution de la proposition d'investissement approuvé, dans les termes de la Loi de l'Investissement Privé.

Le visa privilégié doit être utilisé dans un délai de soixante (60) jours subséquents à la date de sa concession et permet à son titulaire plusieurs entrées et une permanence jusqu'à deux ans extensibles pour une période de temps égale.

Dans le cas où la demande est formulée en territoire national, le visa é accordé localement en moyennant une déclaration émise par l'entité compétente en charge du consentement de l'investissement. L'étranger à qui a été accordé le visa privilégié, peut en le demandant, solliciter l'autorisation de résidence.

Aux possesseurs d'un visa privilégié de type A et B, peut être accordé un titre de résidence dans les termes de l'article 83 de la présente loi, en étant accordé au possesseur du visa privilégié de type C, le titre de résidence correspondante à l'article 82 de la présente loi.

Le visa privilégié peut être d'un des types suivants :

a) Le Visa privilégié de type A est accordé au citoyen étranger avec un investissement supérieur à l'équivalent à cinquante millions de dollars nord-américains ou avec un investissement réalisé dans la zone C de développement ;

b) Le Visa privilégié de type B est accordé au citoyen étranger avec un investissement inférieur à l'équivalent à cinquante millions de dollars nord-américains ou avec un investissement supérieur à quinze millions de dollars nord-américains ;

c) Le Visa privilégié de type C est accordé au citoyen étranger avec un investissement inférieur à l'équivalent à quinze millions de dollars nord-américains ou avec un investissement supérieur à cinq millions de dollars nord-américains ;

d) Le Visa privilégié de type D est accordé au citoyen étranger avec un investissement inférieur à l'équivalent à cinq millions de dollars nord-américains.

Au potentiel investisseur est accordé le visa de permanence temporaire, selon l'intention de l'investissement.

L'obtention du visa privilégié a un coût de $130 USD, ou $169 USD en cas de demande urgente. Sa prorogation a coûte $60 USD, ou $78 USD, en cas de demande d'urgence.

Pour la concession du visa privilégié, prévu dans l'article 49 de la loi n.º 2/07 du 31 août, le citoyen étranger doit présenter les documents suivants :
a) Formulaire, fiche et couverture, dûment remplis, avec une écriture de presse ou dactylographié avec  de l'encre noire et signés par le requérant ;
b) Certificat du registre criminel, émis par les autorités du pays de résidence habituelle ou d'origine, traduit et dûment reconnu ;
c) Certificat médical du pays d'origine, traduit en portugais et dûment reconnu ;
d) Trois photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
e) Photocopie du passeport, des pages principales et de celles qui contiennent des informations sur le mouvement migratoire ;
f) Déclaration dans laquelle il se compromet à respecter les lois angolaises ;
g) Certificat de registre d'investissement privé ;
h) Document attestant la licence d'importation des capitaux, pour un investissement requis, passé par l'entité bancaire compétente ;
i) Procuration valide en faveur de la personne qui représente l'investisseur en Angola, si c'est le cas ;
j) Document attestant le payement des taxes se rapportant à l'acte migratoire sollicité.

Le Certificat de Registre d'Investissement Privé (CRIP), nécessaire pour l'émission du visa, est émis par l'Agence Nationale d'Investissement Privé (ANIP), après que la proposition d'investissement privé soit approuvée par l'entité compétente, quelque soit la forme comme l'investissement se présente. Dans le Certificat de Registre d'Investissement Privé (CRIP), doit se composer de l'identification complète de l'investisseur, du régime de procédure, du montant et des caractéristiques économiques et financières de l'investissement, du délai pour son effectivité, du local de l'investissement, du siège et de la signature du responsable maximal de l'Agence Nationale de l'Investissement Privé (ANIP), authentifié avec un timbre sec en utilisation dans cette institution.

Les entités qui ont la compétence pour approuver les investissements sont obligées de remettre à l'Agence Nationale d'Investissement Privé (ANIP), l'information contenant des données sur les respectifs projets d'investissement pour des effets de registre, de contrôle statistique centralisé de l'investissement privé, dans un délai de 30 jours, dans les termes du 2ème paragraphe de l'article 4 de la Loi n.º 20/11, du 20 mai, sur la Loi de l'Investissement Privé.

Remise la demande de visa, c'est au Service de Migration et des Etrangers d'analyser le processus du point de vu migratoire avec justification au CRIP et le document attestant de la licence de l'importation de capitaux pour l'investissement requis, passé par l'entité bancaire compétente. Le délai pour la concession du visa privilégié est de 30 jours ouvrables, à compter de la date de réception de la demande.

La demande de visa privilégié peut exceptionnellement être sollicitée au Service de Migration et des Etrangers, moyennant la déclaration émise par l'Agence Nationale d'Investissement Privé (ANIP), dans les termes du 3ème paragraphe de l'article 49 de la Loi n.º 2/07, du 31 août.

Pour obtenir la concession du visa privilégié, l'entreprise avec un investissement réalisé dans les termes du paragraphes 1 a) de l'article 50 de la Loi n.º 2/07, du 31 août - supérieur à l'équivalent de 50 millions USD ou avec un investissement réalisé dans la zone C, est accordé un total de huit visa privilégiés de type A, qui seront distribués aux investisseurs, représentants ou procureurs.

Pour obtenir la concession du visa privilégié, les entreprises avec un investissement réalisé dans les termes du paragraphes 1 b) de l'article 50 de la Loi n.º 2/07, du 31 août - inférieur à l'équivalent de 50 millions USD et supérieur à 15 millions USD, est accordé un total de six visa privilégiés de type B, qui seront distribués aux investisseurs, représentants ou procureurs.

Pour obtenir la concession du visa privilégié, les entreprises avec un investissement réalisé dans les termes du paragraphes 1 c) de l'article 50 de la Loi n.º 2/07, du 31 août - inférieur à l'équivalent de 15 millions USD et supérieur à 5 millions USD, est accordé un total de quatre visa privilégiés de type C, qui seront distribués aux investisseurs, représentants ou procureurs.

Pour obtenir la concession du visa privilégié, les entreprises avec un investissement réalisé dans les termes du paragraphes 1 c) de l'article 50 de la Loi n.º 2/07, du 31 août - inférieur à l'équivalent de 5 millions USD et supérieur à 31 millions USD, est accordé un total de quatre visa privilégiés de type C, qui seront distribués aux investisseurs, représentants ou procureurs.

A l'investisseur potentiel est accordé un visa de permanence temporaire dans les termes de 2ème paragraphe de l'article 50 de la loi n.º2/07, du 31 août, moyennant la déclaration émise par l'Agence Nationale d'Investissement Privé (ANIP).

Plusieurs citoyens ont l'intention de proroger leur visa. Sont compétents pour réceptionner, statuer et attribuer la prorogation du visa privilégié, la Direction de Service de Migration et des Etrangers et les respectifs organes provinciaux, par délégation de pouvoirs. Les organes provinciaux doivent uniquement réceptionner la demande de prorogation du visa privilégié, des citoyens étrangers établis dans sa respective zone de juridiction.

Pour obtenir une prorogation du visa privilégié les documents suivants seront cumulativement exigés :
a) Original et photocopie du passeport, y compris les pages qui contiennent le visa privilégié ;
b) Formulaire, fiche et couverture dûment remplis ;
c) Deux photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
d) Document attestant le payement de l'acte migratoire ;
e) Document reçu par l'Agence Nationale d'Investissement Privé authentifiant que le projet qui a donné origine au visa est mis en œuvre.

Le délai pour la prorogation du visa privilégié est de cinq (5) jours ouvrables, à compter de la date de réception de la demande.

Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici. Pour consulter la légilsation, veuillez cliquer ici (Loi n.º 2/07, du 31 août) et ici (Loi de l'Investissement Privé).

 

Visa de Travail


Le visa de travail est accordé pour permettre l'entrée sur le territoire angolais à son titulaire, afin qu'il y puisse exercer temporairement, une activité professionnelle rémunérée dans l'intérêt de l'Etat ou pour le compte d'autrui.

Le visa de travail doit être utilisé dans un délai de soixante (60) jours subséquents à la date de la concession et il permet à son titulaire plusieurs entrées et une permanence jusqu'au terme du contrat de travail, étant donné que l'institution qui emploi est en charge de communiquer aux autorités compétentes toute altération dans la durée du contrat en vu ce qui est établi par la présente loi.

Ce visa permet uniquement à son titulaire d'exercer l'activité professionnelle qui a justifiée sa concession et son habilitation à se dédier exclusivement au service de l'entité patronale qui l'a requis.

En cas d'un intérêt public manifeste dûment justifié, le Ministre de l'intérieur peut, avec la proposition du Directeur de Service de Migration et des Etrangers, autoriser la concession locale du visa de travail moyennant un avis favorable du Ministère de l'Administration Publique, de l'Emploi et de sa Sécurité Sociale et des autres organes intervenants dans le processus migratoire.

Le visa de travail ne permet pas à son titulaire la fixation de la résidence en territoire national.

Le visa de travail s’insère dans un des types suivants :
a) Visa de travail de Type A - accordé par l'exercice de l'activité professionnelle au service de l'institution ou de l'entreprise publique ;
b) Visa de travail de Type B - accordé par l'exercice de l'activité professionnelle indépendante, de prestation de services, des sports et de la culture ;
c) Visa de travail de Type C - accordé par l'exercice de l'activité professionnelle au niveau du secteur pétrolier, minier et de construction civile ;
d) Visa de travail de Type D - accordé par l'exercice de l'activité professionnelle dans le secteur du commerce, de l'industrie, de la pêche, du maritime et de l'aéronautique ;
e) Visa de travail de Type E - accordé pour l'exercice de l'activité dans le cadre des accords de coopération ;
f) Visa de travail de Type F - accordé par l'exercice de l'activité professionnelle dans tout autre secteur non prévu dans les alinéas antérieurs ;

Le coût de ce service est de $100 USD, ou de $130 USD, si la demande est effectuée avec urgence. Sa prorogation coûte $60,00 USD ou $78,00 USD, si la demande est effectuée avec urgence.

Le visa de travail peut être accordé jusqu'au terme du contrat de travail, étant accordé pour un minimum de trois mois et pour un maximum de 36 mois, selon la durée du contrat, sauf s'il s'agit de travail éventuel qui devra avoir une durée inférieur à 90 jours, sachant que la compétence pour autoriser appartient à l'Inspection Générale du Travail, selon les termes des articles 11 et 17 du Décret n.º 6/01, du 19 janvier.

Pour la concession du visa de travail, le citoyen étranger doit présenter les documents suivants :
a) Formulaire, fiche et couverture, dûment remplis, avec une écriture de presse ou dactylographié  avec  de l'encre noire et dûment signé par le requérant ;
b) Déclaration dans laquelle il se compromet à respecter les lois angolaises ;
c) Contrat de travail ou contrat-promesse de travail ;
d) Certificat de qualifications éducationnelles et professionnelles, authentifiés et traduits en portugais ;
e) Curriculum vitæ traduit en portugais ;
f) Certificat du registre criminel, émis par les autorités du pays de résidence habituelle ou d'origine, traduit en portugais ;
g) Certificat médical du pays d'origine, traduit en portugais et dûment reconnu ;
h) Avis du Ministère de l'administration publique, de l'emploi et de la sécurité sociale pour des cas d'institutions ou d'entreprises publiques ou d'organe de tutelle d'activité pour les cas des institutions et entreprises privées ;
i) Trois photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
j) Photocopie du passeport, des pages principales et de celles qui contiennent des informations sur le mouvement migratoire ;
k) Photocopie de la licence d'exploitation de l'activité économique autorisée ;
l) Attestation mise à jour du payement des obligations fiscales ;
m) Déclaration du Centre d'Emploi de l'arrondissement où l'entreprise siège.

Le certificat d'études et d'expérience professionnelles doit être authentifié par la Mission Diplomatique et Consulaire.

L'avis du Ministère de l'administration publique, de l'emploi et de la sécurité sociale pour des cas d'institutions ou d'entreprises publiques ou d'organe de tutelle d'activité pour les cas des institutions et entreprises privées, obéis au modèle n.º11.

Après avoir remis la demande de visa, c'est au Service de Migration et des Etrangers dans un délai de 30 jours ouvrables, d'analyser le processus avec une justification de l'avis favorable du Ministère de l'Administration Publique, de l'Emploi et de la Sécurité Sociale ou du Ministère de la Tutelle, selon les termes des paragraphes 1 et 2 f) de l'article 67, de la Loi n.º 2/07, du 31 août. La décision du Service de Migration et des Etrangers doit être notifiée dans un délai de trois jours à la Mission Diplomatique ou du Consulat et au concerné pour la connaissance, et dresser des informations et remettre au Ministère de l'Administration Publique, de l'Emploi et de la Sécurité Sociale et au Ministère de la Tutelle. Le terme du contrat de travail à qui se réfère le 2ème paragraphe de l'article 51 de la Loi n.º2/07, du 31 août, est régulée dans les termes des paragraphes 2, 3, 4 et 5 de l'article 11 du Décret n.º 6/01 du 19 janvier.

Le visa de travail est annulé quand :
a) Le contrat de travail qui à donné origine à la concession du visa, soit résilié ;
b) Son titulaire exerce l'activité professionnelle différente de celle qui a donné origine à la concession du visa ;
c) Son titulaire offre des services à l'entité patronale différente de celle qui requiert le visa.

La caution ou la garantie de rapatriement qui doit être effectuée selon les termes des paragraphes 1 et 2 de l'article 68 de la Loi n.º 2/07, du 31 août, pourra se faire de toute sorte de dépôt bancaire, sachant que l'entité patronale doit présenter au Service de Migration et des Etrangers un document attestant ceci, afin de joindre au processus de demande de visa de travail.

Toutes les dépenses dérivées du dépôt de caution de rapatriement sont de la responsabilité de l'entité sollicitant le visa.

Sont exemptes de payement de caution les entreprises publiques ou celles qui se trouvent au service exclusif de l'Etat angolais.

La demande de restitution de la caution de rapatriement doit être présentée par le requérant ou par le représentant légal au Service de Migration et des Etrangers, après que la sortie du citoyen étranger soit confirmée. La restitution de la caution de rapatriement fournie selon les terme du 3ème paragraphe de l'article 68 de la Loi n.º 2/07, du 31 août, oblige à ce que celle-ci fasse le payement per capita de la garantie de rapatriement relative au nombre de travailleurs qui existent encore. Le document attestant que le citoyen étranger a abandonné volontairement le territoire national doit être fait par l'entité patronale par le biais de la présentation de la copie du billet d'avion, confirmée par le responsable du poste de frontière, dans laquelle doit apparaître la date de sortie.  Toutes les dépenses dérivées à la restitution de la caution sont de la responsabilité de l'entité déposante.

Le Service de Migration et des Etrangers peut considérer la caution perdue à sa faveur la caution déposée, dans les cas de non accomplissement des obligations prévues dans l'article 69 de la Loi n.º 2/07, du 31 août. Dans un délai de 15 jours ouvrables, à compter à partir de la date de demande de restitution de la caution et étant les requis réunis pour cet effet, le Service de Migration et des Etrangers promeut la restitution de la caution déposée. C'est de la compétence du Directeur de Service de Migration et des Etrangers d'autoriser la restitution de la caution.

La prorogation du visa de travail est de l'intérêt de plusieurs citoyens et entreprises. Sont compétents pour réceptionner, statuer et attribuer la prorogation du visa de travail, la Direction de Service de Migration et des Etrangers et les respectifs organes provinciaux, par délégation de pouvoirs. Les organes provinciaux doivent uniquement réceptionner la demande de prorogation du visa de travail, des citoyens étrangers établis dans sa respective zone de juridiction.

Pour obtenir une prorogation du visa de travail les documents suivants seront cumulativement exigés :
a) Photocopie du passeport, y compris les pages qui contiennent le visa d'étude ;
b) Formulaires dûment remplis ;
c) Une photographie type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisée ;
d) Document attestant le payement de l'acte migratoire ;
e) Photocopie du contrat de travail mis à jour.

Le délai pour la prorogation du visa de travail est de cinq jours ouvrables à compter de la date d'entrée du processus de demande. Le visa de travail qui n'est pas prorogé dans le délai stipulé, n'ayant pas encore dépassé le délai du contrat de travail qui a donné son origine, doit être appliquée une amende selon les termes de l'article 101 de la Loi n.º2/07, du 31 août. Le visa de travail qui n'est pas prorogé dans le délai stipulé, ayant dépassé le délai du contrat de travail qui a donné son origine ou dans le cas d'être en train de développer une activité différente de celle qui a justifié la concession du visa de travail, doit être appliquée une amende selon les termes de l'article 102 de la Loi n.º 2/07, du 31 août.

Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici. Pour consulter la légilsation, veuillez cliquer ici.

 

Visa de Permanence Temporaire

 

Le visa de permanence temporaire est accordé au citoyen étranger par les Missions Diplomatiques et Consulaires, il se destine à permettre l'entrée de son titulaire sur le territoire national ayant pour base le suivant :
a) Raisons humanitaires ;
b) Accomplissement de la mission en faveur d'une institution religieuse ;
c) Réalisation de travails d'investigation scientifique ;
d) Accompagnement familial du titulaire du visa d'étude, de traitement médical, privilégié ou de travail ;
e) Etre membre de la famille du titulaire de l'autorisation de résidence valide ;
f) Etre époux d'un citoyen national.

Le visa de permanence temporaire doit être utilisé dans un délai de soixante (60) jours subséquents à la date de sa concession et permet à son titulaire de multiples entrées, ainsi qu'une permanence jusqu'à trois-cent soixante cinq jours, extensible successivement jusqu'au terme de la raison qui a donné origine à sa concession.

La validité du visa de permanence temporaire accordé selon les termes du paragraphe d) ne doit pas dépasser le temps de permanence accordé au titulaire de visa d'entrée qui a donné origine à sa concession.

Le visa de permanence temporaire ne permet pas à son titulaire la fixation de la résidence sur le territoire national.

L'obtention de ce visa a un coût de $100 USD, ou $130 USD en cas de demande urgente. Sa prorogation a coûte $60,00 USD, ou $78,00 USD, en cas de demande d'urgence.

La prorogation de l'autorisation du visa de permanence pour la 1ère fois coûte $10,00 USD, ou $13,00 USD, en cas de demande d'urgence. La prorogation pour la 2ème fois coût $30 USD, ou $39,00 USD, en cas de demande d'urgence.

Pour la concession du visa de permanence temporaire les documents suivants doivent être présentés :
a) Formulaire dûment remplis, avec une écriture de presse ou dactylographié  avec  de l'encre noire et dûment signé par le requérant ;
b) Déclaration antérieur de l'organe de l'Exécutif qui veille sur l'activité dans le pays, si c'est le cas ;
c) Certificat du registre criminel, émis par les autorités du pays d'origine ou de la résidence habituelle ;
d) Certificat médical du pays d'origine ou de la résidence habituelle, traduit en portugais et dûment reconnu ;
e) Document attestant l'existence de relations familières avec les citoyens nationaux ou étrangers résidents légalement dans le pays, si c'est le cas ;
f) Document attestant l'existence de moyens de subsistance et les conditions de logement ;
g) Trois photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
h) Photocopie du passeport, des pages principales et de celles qui contiennent des informations sur le mouvement migratoire ;
i) Déclaration dans laquelle il se compromet à respecter les lois angolaises ;
j) Document attestant le payement de l'acte migratoire.

Le visa de permanence temporaire accordé au citoyen étranger conjoint du citoyen national ou du titulaire d'autorisation de résidence, pour des raisons humanitaires, l'accomplissement de la mission religieuse, permet à son titulaire d'exercer l'activité professionnelle rémunérée.

Le titulaire du visa de permanence temporaire accordé selon les termes des paragraphes 1 c) et d) de l'article 53 de la Loi n.º 2/07, du 31 août, ne permet pas à son titulaire d'exercer l'activité professionnelle rémunérée.

La déclaration antérieur référée dans l'alinéa b) doit être conforme au modèle n.º 12, annexe au présent règlement.

Remise la demande de visa, c'est au Service de Migration et des Etrangers d'analyser le processus du point de vu migratoire, ayant pour base les raisons présentées. Le délai pour la concession du visa de permanence temporaire est de 30 jours ouvrables, à compter de la date de réception de la demande.

 

Même dans les cas de permanence temporaire, un intérêt peut être porté à la prorogation du délai de l'autorisation de ladite. Sont compétents pour réceptionner, statuer et attribuer la prorogation du visa de permanence temporaire, la Direction de Service de Migration et des Etrangers et les respectifs organes provinciaux, par délégation de pouvoirs. Les organes provinciaux doivent uniquement réceptionner la demande de prorogation du visa de permanence temporaire, des citoyens étrangers établis dans sa respective zone de juridiction.

Pour obtenir une prorogation du visa de permanence temporaire les documents suivants seront cumulativement exigés :
a) Photocopie du passeport, y compris les pages qui contiennent les informations sur le mouvement migratoire ;
b) Formulaires dûment remplis ;
c) Une photographie type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisée ;
d) Document attestant le payement de l'acte migratoire.

Le délai pour la prorogation du visa de permanence temporaire est de cinq jours ouvrables, à compter de la date d'entrée de la demande de prorogation.

Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici. Pour consulter la légilsation, veuillez cliquer ici.

 

Visa de Fixation de Résidence

 

Ce visa est accordé au citoyen étranger qui a l'intention de fixer sa résidence sur le territoire national.

Le visa pour la fixation de résidence doit être utilisé dans un délai de soixante (60) jours, subséquents à la date de sa concession et il permet à son titulaire de résider sur le territoire national pendant une période de cent vingt jours, extensible pour des périodes égales, jusqu'à la décision finale de la demande d'autorisation de résidence.

Le visa pour la fixation de résidence permet à son titulaire l'exercice de l'activité professionnelle rémunérée.

Son obtention a des coûts différenciés :

  • L'autorisation de Résidence Temporaire coûte $30,00 USD, ou $39,00 USD en cas de demande d'urgence.  L'autorisation de Résidence Permanente Type A coûte $20,00 USD ou $26,00 USD, en cas de demande d'urgence.
  • L'autorisation de Résidence Permanente Type B coûte $10,00 USD ou $13 USD, en cas de demande d'urgence.
  • La demande d'autorisation pour la Résidence à vie coûte $5,00 USD ou $6,50 USD.
  • La demande du visa de traitement médical coûte $60,00 USD, ou $78,00 USD, en cas de demande d'urgence.
  • La demande de réémission de l'autorisation de résidence par perte, égarement ou détérioration coûte $30,00 USD, ou $39,00 USD, en cas de demande d'urgence.
  • La demande de Prorogation du Visa de Fixation de Résidence coûte $30 USD ou $39 USD, en cas de demande d'urgence.

 

Pour la concession du visa de résidence, le citoyen doit présenter les documents suivants :
a) Formulaire, fiche et couverture, dûment remplis, avec une écriture de presse ou dactylographié  avec  de l'encre noire et dûment signés par le bénéficiaire ;
b) Certificat du registre criminel, émis par les autorités du pays d'origine ou de la résidence habituelle, traduit et dûment reconnu ;
c) Certificat médical du pays d'origine, traduit en portugais et dûment reconnu ;
d) Déclaration de prise en charge de la personne qui va loger ou un document attestant la propriété ou la location de résidence ;
e) Document attestant l'existence de moyens de subsistance ;
f) Trois photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
g) Photocopie du passeport, y compris les pages qui contiennent les informations sur le mouvement migratoire ;
h) Déclaration dans laquelle il se compromet à respecter les lois angolaises ;
i) Document attestant le payement de l'acte migratoire.

Remise la demande de visa, c'est au Service de Migration et des Etrangers d'analyser, dans un délai de 60 jours ouvrables, le processus du point de vu migratoire, ayant pour base les raisons présentées pour la demande de visa.

La décision du Service de Migration et des Etrangers doit être notifiée dans un délai de deux jours ouvrables à la mission diplomatique et consulaire pour la concession du visa.

Sont compétents pour réceptionner, statuer et attribuer la prorogation du visa pour la fixation de résidence, la Direction de Service de Migration et des Etrangers et les respectifs organes provinciaux, par délégation de pouvoirs.

Les organes provinciaux doivent uniquement réceptionner la demande de prorogation du visa pour la fixation de la résidence, des citoyens demeurant dans sa zone de juridiction.

Pour obtenir une prorogation du visa pour la fixation de résidence, les documents suivants seront cumulativement exigés :

a) Photocopie du passeport, y compris la page qui contient le visa pour la fixation de résidence ;
b) Formulaires dûment remplis ;
c) Une photographie type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisée ;
d) Certificat de résidence ;
e) Déclaration du service ou de l'école ;
f) Document attestant le payement de l'acte migratoire.

Le délai pour la prorogation du visa pour la fixation de résidence est de cinq jours ouvrables, à compter de la date d'entrée du processus de la demande de prorogation.

Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici. Pour consulter la légilsation, veuillez cliquer ici.

 

Autorisation de Résidence

 

La demande d'autorisation de résidence doit être présentée au Service de Migration et des Etrangers ou aux Directions Provinciales jusqu'à 30 jours avant la déchéance du visa pour la fixation de résidence.

Sauf les dispositions qui consacrent le principe de regroupement familial, l'admissibilité de la demande d'autorisation de résidence, doit obéir aux présupposés de l'article 80 de la Loi nº 2/07, du 31 août.

La demande d'autorisation de résidence est effectuée en formulaire propre signé par le concerné ou par le représentant légal.

La demande d'autorisation de résidence du mineur doit être sollicitée jusqu'à 90 jours avant que le mineur complète 14 ans, sa concession pouvant être sollicitée quand le concerné ait besoins de prouver sa qualité en tant que résident.

Au citoyen étranger peut être accordée l'autorisation de résidence sur le territoire national dès qu'il remplisse les exigences suivantes :

a) Ne jamais avoir été objet d'une mesure d'expulsion du territoire national ou condamné à une peine majeure ;
b) N'avoir jamais commis un acte qui, étant connu des autorités, interrompe l'émission du visa pour la fixation de résidence ;
c) Etre titulaire du visa pour la fixation de résidence valide.

La demande d'autorisation de résidence doit être accompagnée de la documentation suivante :

a) Lettre du requérant, dûment justifiée, dirigée au Service de Migration et des Etrangers, sollicitant l'autorisation de résidence ;
b) Formulaire, fiche et couverture, dûment remplis, avec une écriture de presse ou dactylographié  avec  de l'encre noire et dûment signés par le bénéficiaire ;
c) Certificat de résidence mis à jour ;
d) Registre criminel accordé par les autorités angolaises ;
e) Document attestant l'existence de moyens de subsistance ;
f) Deux photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
g) Photocopie du passeport, y compris les pages d'identification et celle où se trouve le visa pour la fixation de résidence ;
h) Document attestant le payement de l'acte migratoire sollicité.

Dans le cas de mineurs de 14 ans, la demande doit être effectuée par les parents ou le représentant légal.

Au requérant est accordé le reçu attestant la présentation de la demande pour la concession ou la rénovation de l'autorisation de résidence avec une validité jamais supérieure à 120 jours.

 

L'autorisation de résidence est signée par le Directeur de Service de Migration et des Etrangers, pouvant déléguer cette compétence.

Pour rénover la carte de résidence la documentation suivante doit être présentée :
a) Photocopie de la carte avec une validité de 30 jours ;
b) Formulaires dûment remplis ;
c) Photocopie du passeport ;
d) Deux photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
e) Certificat de résidence. C'est à la Direction du Service de Migration et des Etrangers de réceptionner, statuer et émettre les demandes d'autorisation de résidence.

C'est aux organes provinciaux de réceptionner, statuer et acheminer la demande à la Direction du Service de Migration et des Etrangers, ayant pour but la concession, jointe à l'archive.

Pour obtenir une réémission de l'autorisation de résidence, les documents suivants seront cumulativement exigés :

a) Original de l'autorisation de résidence ;
b) Participation de la police, en cas de perte, vol ou égarement ;
c) Document de bonne foi de l'altération de données ;
d) Attestation de résidence mise à jour, dans le cas d'un changement de domicile ;
e) Deux photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
f) Document attestant le payement de l'acte migratoire.

Le délai pour la réémission de l'autorisation de résidence est de 15 jours ouvrables à Luanda et de 30 jours ouvrables pour les autres provinces, à compter de la date d'entrée de la demande.

Quand les termes de l'article 89 de la Loi n.º 2/07, du 31 août, est annulée l'autorisation de résidence, le Service de Migration et des Etrangers doit notifier la personne en question pour que celle-ci abandonne le territoire national. L'abandon du pays de la part du citoyen étranger doit se vérifier dans un délai de 15 jours ouvrables à partir de la date de notification, selon les disposition de l'article 27 de la Loi n.º 2/07, du 31 août. C'est à partir de la décision du Directeur du Service de Migration et des Etrangers que l'appel peut se faire, selon les termes de la loi.

Selon les termes de l'article 90 de la Loi n.º 2/07, du 31 août, la demande pour la concession exceptionnelle de l'autorisation de résidence doit être reçu au Service de Migration et des Etrangers. 2. Le Service de Migration et des Etrangers doit émettre un avis sur la demande et la renvoyer pour obtenir la décision du Ministre de l'intérieur, dans un délai de 15 jours à compter de la date de réception.

 

En cas de rejet de la demande d'autorisation de résidence ou en cas d'annulation, son titulaire est notifié afin d'être invité à abandonner volontairement le territoire national pendant une période de 30 jours au maximum.

Le titulaire de la carte de résidence qui change de domicile doit communiquer le fait au Service de Migration et des Etrangers de la province où il demeure, ayant connaissance des autorités de la province où il a l'intention de domicilier. La communication doit être faite par écrit, où doivent figurer le nom complet, la nationalité, le numéro, la date et le local d'émission du passeport et le numéro de la carte d'étranger résident.

Une fois le changement de domicile communiqué au Service de Migration et des Etrangers dans la zone de résidence doit procéder à l'envoi du processus migratoire du citoyen étranger, en procédant aux nécessaires qualifications.

Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici. Pour consulter la légilsation, veuillez cliquer ici.

 

Visa Territorial

 

Le visa territorial est accordé par le Service de Migration et des Etrangers aux postes de frontière, quand pour des raisons justifiées le citoyen étranger n'a pas pu obtenir le visa consulaire.

Le visa territorial s'insère dans une des catégories suivantes :
a) De frontière ;
b) De transbordement.

 

 Visa de Frontière

 

Le visa de frontière est accordé par le Service de Migration et des Etrangers dans les postes de frontières et se destine à permettre l'entrée en territoire national au citoyen étranger qui pour des raisons imprévues et dûment motivée n'ait pas pu solliciter le respectif visa aux entités consulaires compétentes.

Le visa de frontière est valide pour une entrée et permet la permanence du bénéficiaire sur le territoire national pour une période de quinze jours, non extensible.

La concession du visa de frontière est de la compétence du Directeur du Service de Migration et des Etrangers, qui peut déléguer au Directeur provincial qui, à son tour, peut subdéléguer au chef du poste de frontière.

Le visa de frontière ne permet pas à son titulaire la fixation de la résidence sur le territoire national, ni l'exercice de toute activité rémunérée.

Sa prorogation a coûte $65,00 USD, ou $84,00 USD, en cas de demande d'urgence. Sa prorogation a coûte $60,00 USD, ou $78,00 USD, en cas de demande d'urgence.

La demande de visa de frontière est effectuée selon un modèle propre et instruite avec la documentation suivante :

a) Le formulaire dûment remplis ;
b) Passeport reconnu en République d'Angola ;
c) Lettre sollicitant le visa de frontière ;
d) Deux photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées.

Le visa de frontière est autorisé selon un modèle propre qui est communiqué au requérant. En arrivant au poste de frontière, l'usager présente la copie ou l'original de l'autorisation qui, après confirmation, est apposée au visa dans le document de voyage.

 

Visa de Transbordement

Le visa de transbordement est accordé par le Service de Migration et des Etrangers aux postes de frontière maritime et il permet le transfert d'un membre de l'équipage d'un navire à un autre en pleine mer.

Le visa de transbordement doit être sollicité jusqu'à soixante-douze heures avant l'opération de transfert et il est valide pour une permanence de cent-quatre-vingt jours sur le navire, extensible pour une période de temps égale. 3. La concession du visa de transbordement est de la compétence du Directeur du Service de Migration et des Etrangers, qui peut déléguer au Directeur provincial qui, à son tour, peut subdéléguer au chef du poste de frontière.

Le visa de transbordement ne permet pas à son titulaire la fixation de la résidence sur le territoire national, ni l'exercice de toute activité rémunérée.

Sa prorogation coûte $65,00 USD ou $84,00 USD, si la demande est effectuée avec urgence.

Le visa de transbordement est accordé au poste de frontière maritime moyennant l'apposition dans la cellule maritime ou dans le passeport de la vignette d'embarquement ou de débarquement pour un étranger qui se déplace vers un navire ou une plateforme pétrolière en pleine mer, pour y travailler ou y sortir, ayant pour but la réalisation d'un voyage d'entrée ou de sortie du pays par un autre moyen de transport. 2. L'autorisation d'embarquement et de débarquement doit être sollicitée par l'agent ou l'armateur avec au moins 72 heures d'avances, au service de piquet du poste de frontière.

Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici.

 

Transformation des visas

 

La transformation du visa ordinaire et du visa de tourisme

Si les circonstances le déterminent ainsi et pour des raisons dûment justifiée, le porteur du visa ordinaire et de tourisme peut réclamer la transformation du type de visa pour celui de traitement médical, moyennant la présentation des documents suivants :

a) Lettre dûment justifiée, dirigée au Service de Migration et des Etrangers, sollicitant la transformation du visa ;
b) Photocopie du passeport, y compris la page qui contient le visa À transformer ;
c) Deux photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;
d) Déclaration où le citoyen s'engage à respecter les lois angolaises particulièrement le non-exercice de l'activité professionnelle rémunérée ;
e) Déclaration de l'unité hospitalière, confirmant le besoins d'assistance, d'internement ou de traitement prolongé dans le pays.

 

Transformation du visa d'étude

Pour la transformation du visa d'étude, le concerné doit présenter les documents suivants :

a) Lettre dûment justifiée, dirigée au Service de Migration et des Etrangers, sollicitant la transformation du visa, selon les termes du paragraphe 3 de l'article 47, de la Loi n.º2/07, du 31 août.
b) Contrat de travail ou contrat-promesse de travail ;
c) Déclaration ou certificat d'études reconnu par l'organisme du gouvernement compétent ;
d) Document de l'institution d'enseignement professionnel attestant le terme de la formation ;
e) Curriculum vitæ ;
f) Avis du Ministère de l'administration publique, de l'emploi et de la sécurité sociale pour des cas d'institutions ou d'entreprises publiques ou d'organe de tutelle d'activité pour les cas des institutions et entreprises privées ;
g) Photocopie du passeport, y compris la page qui contient le visa à transformer ;
h) Trois photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;

La demande de transformation du visa d'étude vers le visa de travail doit être réclamée pendant la période de stage si le concerné reçoit une offre d'emploi.

 

Transformation du visa de permanence temporaire

Pour la transformation du visa de permanence temporaire pour l'autorisation de résidence, le concerné doit présenter, outre les documents pour sa concession, les suivants :
a) Lettre dûment justifiée, dirigée au Service de Migration et des Etrangers, sollicitant la transformation du visa ;
b) Registre criminel accordé par les autorités angolaises ;
c) Photocopie complète du passeport avec apposition du visa de permanence temporaire ;
d) Trois photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées.

La transformation du visa de permanence temporaire pour l'autorisation de résidence n'est pas permise, au titulaire du visa accordé pour des raisons humanitaires, de réalisation de travaux d'investigation scientifique, d'accompagnement familial du titulaire du visa d'étude, du visa pour traitement médical ou de travail.

Le titulaire du visa de permanence temporaire accordé selon les termes des alinéas 1 e) et f) de l'article 53 de la Loi n.º 2/07, du 31 août, peut demander l'autorisation de résidence après que les cinq ans de sa permanence ininterrompue sur le territoire national se soient écoulés.

 

Transformation du visa privilégié

Pour la transformation du visa privilégie en autorisation de résidence, le concerné doit présenter les documents suivants :
a) Lettre dûment justifiée, dirigée au Service de Migration et des Etrangers, sollicitant la transformation du visa ;
b) Registre criminel accordé par les autorités angolaises ;
c) Déclaration attestant l'effectivité de l'exécution du projet, passant par l'Agence National de l'Investissement Privé ;
d) Photocopie complète du passeport avec apposition du visa privilégié ;
e) Trois photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées.

2. L'investisseur qui bénéficie de l'autorisation de résidence, prévu dans le paragraphe 4 de l'article 49 de la Loi n.º2/07, du 31 août, est sujet à des limitations propres au statut de l'étranger résident.

3. A tout moment, l'investisseur étranger peut demander la transformation du visa privilégié en autorisation de résidence.

 

La transformation des visas est requise au Directeur du Service de Migration et des Etrangers, sur le territoire national.

Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici.

 

Emission de Passeports

 

Les passeports peuvent être émis à des citoyens étrangers résidents légalement dans le pays qui prouvent l'impossibilité d'obtenir un document de voyage de son pays d'origine, pour s'absenter du territoire national. L'émission du passeport pour les citoyens étrangers obéis aux dispositions de la loi.

Le coût de ce service est de $20,00 USD, ou de $26,00 USD, si la demande est effectuée avec urgence. L'obtention du passeport diplomatique, tout comme sa prorogation sont gratuites.

La réémission des passeports, soit par perte, égarement ou détérioration, tout comme par épuisement de pages de visas, coûte $20,00 USD, ou $26,00 USD en cas de demande d'urgence.

Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici.

 

Prestation des Services Migratoires aux Navires

 

Les services sont fournis dans les ports, aux navires nationaux et étrangers, et comprennent l'autorisation de visites à bord, l'émission de la carte de visite et de permanence, billet de traversée et embarquement/ débarquement pour les membres de l'équipage.

La prestation de services migratoires à des navires étrangers de long trajet coûte $300,00 USD, ou $390,00 USD, en cas de demande d'urgence. Aux navires étrangers de cabotage, le service importe en $100,00 USD. Aux navires étrangers de type pêcheur, la prestation de services migratoires coûte $150,00 USD, ou $195,00 USD, en cas de demande d'urgence.

Les services migratoires aux services nationaux de long trajet importent en $100,00 USD, ou $130,00 USD, en cas de demande d'urgence. Les navires de cabotage payeront $50,00 USD ou $65,00 USD, si la demande est effectuée avec urgence. Les navires pêcheurs nationaux importeront, pour les services migratoires, un coût de $80,00 USD, ou $140,00 USD en cas de demande d'urgence.

Outre ces services, d'autres coûts se présentent. Le taux pour l'autorisation du visa à bord est de $4 USD, ou de $5,20 USD si la demande est effectuée avec urgence.

L'émission de la carte de visite et de permanence coûte $22,00 USD, ou $28,00 USD, si la demande est effectuée avec urgence. Le billet de traversée sera émis moyennant le payement d'un taux de $2,18 USD, ou de $2,83 USD, si la demande est effectuée avec urgence.

L'autorisation d'embarquement et de débarquement pour les membres de l'équipage importent $5,00 USD, ou $6,50, si la demande est effectuée avec urgence.

 

 Regroupement Familial

 

Pour le regroupement familial sur le territoire national du citoyen étranger, parent d'un citoyen résident dans la République d'Angola, le concerné demande auprès de la Mission Diplomatique ou Consulaire.

La demande de regroupement familial doit comprendre, outre la documentation de la demande de visa pour la fixation de résidence, les documents suivants :

a) Document attestant qu'il se trouve sous sa dépendance dans le pays où il formule la demande ;
b) Certificat de mariage, s'il s'agit du conjoint ;
c) Certificat de naissance, s'il s'agit d'enfants mineurs, de parents et d'enfants majeurs qui soient sous la dépendance économique du titulaire, incapables et mineurs qui se trouvent légalement à sa charge.

Dans le cas des parents, des enfants majeurs qui se trouvent sous la dépendance économique du titulaire, incapables et des mineurs qui se trouvent légalement à sa charge, le concerné doit faire preuve du fait.

La description des enfants majeurs dans le paragraphe 2 c) de l'article 91 de la Loi n.º2/07, du 31 août, doit, outre les exigences de la majorité, être à la charge du requérant.

Pour l'exercice du droit de regroupement familial, le requérant doit disposer d'hébergement et de moyens de subsistance.

Pour consulter la législation, veuillez cliquer ici.

 

Registre de Mineurs

 

Pour l'inscription au Service de Migration et des Etrangers de l'enfant mineur de parents étrangers qui soit né, selon les terme du 3ème paragraphe de l'article 93 de la Loi n.º2/07, du 31 août, doit être présentée par les parents à travers le bureau de l'Etat civil des registres centraux, la documentation suivante :

a) Formulaire d'inscription du mineur dûment remplis ;
b) Photocopie du brevet ou autre document d'identification du mineur ;
c) Deux photographies type passe, avec les dimensions 4x5cm, en couleur avec un fond blanc et actualisées ;

Les documents sollicités seront en annexes aux processus des parents pour former l'historique familial.

Avec l'inscription du mineur un certificat d'inscription du mineur sera accordé par le Service de Migration et des Etrangers, qui sera dès lors l'identification du même territoire national.

Le certificat accordé selon les termes du numéro antérieur sera validé jusqu'aux 14 ans, à partir de laquelle une autorisation de résidence sera accordée, sous demande.

Pour accéder au formulaire, veuillez cliquer ici. Pour consulter la légilsation, veuillez cliquer ici.

 

 

Authentification



Langues / Traducteur

Links

Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière